Entraide et de relation conviviale

Entraide et de relation conviviale
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 MARSEILLE SE LIBERE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
louisa 32
Les copains d'abord
Les copains d'abord
avatar

Nombre de messages : 9262
Humeur : espiègle,rieuse
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: MARSEILLE SE LIBERE   Lun 13 Fév - 20:41

Le mois d’aout 1944 fut terrible pour la ville de Marseille, Les 3 routes permettant d’y arriver étaient entièrement bouclées par les allemands, La route d’Aix, la route d’Aubagne, et la route venant de Toulon-Cassis, Le port était facilement bouché par des bateaux coulés par les allemands. Depuis plusieurs années il n’y avait plus de réserves et les allemands en ce mois d’aout n’approvisionnaient plus la population.
Les gens étaient affamés je me souviens que sachant que les allemands avaient encore des réserves, nous sommes allées ma famille comme tous les marseillais en colère pour défoncer les portes des hangars à réserves. C’était de grande portes en fer, mais la faim était si forte qu’elles n’ont pas résisté, les soldats qui gardaient ces réserves n’ont même pas eu le temps de réagir, qu’ils étaient déjà assommés et ligotés. Quand sous la poussée les portes sont tombées les personnes qui se trouvaient devant ont été piétinées, j’y étais et c’est une image que je n’ai pas oubliée. Nous avions pris un sac de fayots et durant presque un mois nous avons mangé, matin, midi et soir des fayots bouillis à l’eau sans sel sans rien .
Je n’en ai plus jamais mangé un seul de ma vie
c'est là que nous avons mangé mes cochons d'inde
Par la radio clandestine les maquis avait appris le débarquement des troupes du général Montalembert aux environs de Toulon, il y avait beaucoup de maquis communistes dans les collines qui encerclent la ville, lorsqu’ils ont appris le débarquement des troupes du coté de Toulon ,tous les maquis se sont organisé et soulevé et en deux jours ont surpris les allemands qui étaient très nombreux dans la ville, plusieurs milliers - il y avait plusieurs généraux, mais ils s’étaient organisé pour lutter vers la mer et c’est dans la ville même qu’ils ont étés écrasés par la population elle-même, la ville s’était déjà libérée quand le général Montalembert est arrivé pour recueillir la reddition des allemands.
Pendant la lutte des maquis contre les occupants les alliés ont bombardé la ville, nous avions l’habitude le port était bombardé sans arrêt, mais les alliés eux ont avec leurs bombes énormes, et leur bombardement aveugle ont causé 7.000 morts en un quart d’heure dans les quartiers les plus populeux de Marseille qui se trouvaient derrière la gare, c’est-à-dire : la Belle de mai, le Canet, Sainte Marthe, l’Estaque. Ce putain de bombardement n’a presque pas été signalé par les autorités en place et le chiffre des morts réduit de moitié par la presse.
Ensuite les généraux qui n’avaient rien fait se sont pavanés dans la ville et les maffieux soldats de la dernière heure ont pris les commandes de la ville.
C’est depuis ce jour que l’anarchie règne dans le port de Marseille.

La Ville de Rouen a été sacrifiée de la même manière par les alliés qui ont ordonné de raser la ville parce qu’il n’arrivaient pas à la prendre sans tenir compte du nombre de gens qu’ils allaient tuer

_________________

Tant que tu vis brille, ne t'afflige de rien outre mesure,la vie dure peu[img][url]
Revenir en haut Aller en bas
mauricette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
avatar

Nombre de messages : 47666
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: MARSEILLE SE LIBERE   Lun 13 Fév - 21:50

Et tu avais 14 ans, Louisa. Je comprends que tu n'aies rien oublié.
Je n'avais jamais entendu parler de Marseille en 44, étant en somme comme une ville assiégée.
Et sans doute, vous n'aviez pû partir en exode en dehors de la ville avant les combats ?

Et bien sûr, ce sont les derniers arrivés qui ont tiré les marrons du feu et gouverné.

Dans les mêmes temps, Orléans où je vivais à l'époque était libéré le 16 août; mais ma famille et moi étions en exode en Sologne depuis 2 mois.

merci Louisa de nous avoir fait comprendre cette partie de ta jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
ginette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
avatar

Nombre de messages : 65018
Humeur : une autre rouspéteuse-taquineuse
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: MARSEILLE SE LIBERE   Ven 17 Fév - 8:37

Moi j'ai vécu cette période à Corn, petit village de 200 âmes, où je suis née, à une quinzaine de Km de Figeac. Je n'ai jamais manqué de nourriture, nous vivions en otarcie. Nous mangions les légumes des champs et du jardin, ma mère élevait poules, canards et lapins, ainsi qu'un cochon qui était sacrifié tous les hivers (salaisons, conserves....)Mon père faisait notre pain avec le blé qu'il produisait et qu'il portait au meunier qui nous donnait l'équivalent en farine.

Je vous raconterai plus tard comment nous avons vécu la proximité des allemands. La divison Dass Reich est passée par Figeac...

_________________

« La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. »
Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
mauricette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
avatar

Nombre de messages : 47666
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: MARSEILLE SE LIBERE   Ven 17 Fév - 21:28

Personnellement, je ne me souviens pas avoir vu beaucoup de soldats allemands pendant la guerre;
mais ils étaient omniprésents dans les conversations d'adultes et je sentais comme une menace.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARSEILLE SE LIBERE   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARSEILLE SE LIBERE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARSEILLE SE LIBERE
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Crypte de l'abbaye Saint-Victor de Marseille
» [Topic Unique] Marseille 11 & 12 Juin 2011
» DISNEY SUR GLACE A MARSEILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entraide et de relation conviviale :: Et si on passait à la Culture :: Rappels historiques-
Sauter vers: