Entraide et de relation conviviale

Entraide et de relation conviviale
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 ça s'est passé un 12 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ginette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
avatar

Nombre de messages : 62564
Humeur : une autre rouspéteuse-taquineuse
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: ça s'est passé un 12 mai    Jeu 12 Mai - 9:00

Citation :
12 mai 1944...à Figeac

Au petit jour la ville est complètement encerclée. Aux environs immédiats les soldats sont partout. Des pièces d’artillerie sont installées sur les hauteurs de la ville, carrefours et places sont gardées par des chars, des mitrailleuses sont en batterie.

Un voyageur venant de Limoges par le train, raconte qu’entre Ceint-d’Eau et Figeac, sur la voie ferrée, tous les vingt mètres on pouvait voir un soldat. Les maisons sont perquisitionnées et les Allemands découvrent une cache comprenant un stock important d’armes et de munitions.

A sept heures, un tambour de ville indique que tous les hommes doivent se rendre à la gendarmerie pour un contrôle d’identité.

Pendant ce temps, les allemands perquisitionnent, fouillent la ville, cherchent les hommes et les poussent sans ménagement vers le lieu de rassemblement, place des Carmes.

Durant toute la matinée les prisonniers sont interrogés dans les bureaux de la gendarmerie. Vers 13 heures, brusquement, les soldats font mettre les hommes en rang et les conduisent deux cent mètres plus loin, dans la cour et dans les bâtiments de l’école de garçons où ils seront stationnés.

Vers 15 heures, les employés des services publics et les ouvriers des usines Ratier sont libérés ; puis ce fut le tour de ceux qui s’occupent du ravitaillement et des hommes de plus de 60 ans.

Durant leurs perquisitions dans les maisons, les soldats allemands récupèrent surtout des provisions, et bientôt les effets de l’alcool se font ressentir : des détenus sont malmenés, brutalisés et sont même parfois l’objet de simulacre d’exécution, tandis qu’ils sont toujours laissés debout, sans nourriture.

C’est seulement vers 16 heures, que les familles sont autorisées à leur porter quelque nourriture ou vêtement.

Vers 17 heures, les premiers camions viennent s’aligner devant la porte ; on fait monter les prisonniers. C’est ainsi que plus de six cent hommes sont emmenés dans 32 camions ! Vingt-cinq sont laissés libres, les allemands n’ayant pas trouvé pour eux de véhicule à réquisitionner.

A 18 heures le convoi prend la route de Cahors.

Les troupes allemandes resteront à Figeac toute la nuit : des soldats ivres pillent de nombreuses maisons de la ville et de sa périphérie ; ils se livrent à de nombreuses exactions sans qu’aucune patrouille ne puisse les retenir.

Des véhicules vont et viennent dans les rues, des coups de feu sont tirés dans toutes les directions, dans le seul but d’entretenir la peur.

Au matin du 13 mai, petit à petit, les allemands quittent la ville qu’ils laissent en pleine désolation.



_________________

« La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. »
Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
 
ça s'est passé un 12 mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai passé une merveilleuse soirée
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» J'ai passé une journée de dingue !
» [Link, Charlotte] Le poids du passé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entraide et de relation conviviale :: Et si on passait à la Culture :: Rappels historiques-
Sauter vers: