Entraide et de relation conviviale

Entraide et de relation conviviale
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion


Partagez
 

 le pastis de ma maman

Aller en bas 
AuteurMessage
ginette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
ginette

Nombre de messages : 71982
Humeur : une autre rouspéteuse-taquineuse
Date d'inscription : 11/07/2008

le pastis de ma maman Empty
MessageSujet: le pastis de ma maman   le pastis de ma maman Icon_minitimeMar 21 Avr - 15:55

Mettre ce sujet ici? ou bien dans "recettes"? ou bien dans "coutumes de nos régions"?

Finalement j' ai opté pour ici parce que - croyez moi - quand ma maman se lançait dans la fabrication du pastis, c' était vraiment folklo...

Bien sur, il était prévu une grande tablée avec famille et amis, pour le déjeuner. Elle ouvrait le chantier vers 5 heures du matin.
Confection de la pâte : farine, eau tiède, une pincée de sel... et c' est tout. Pas bien compliqué me direz vous. Pas la pein de se lever à 5h du mat. pour ça!

La pâte étant en boule, les difficultés arrivaient et elles allaient crescendo jusqu' à la cuisson du gâteau. Applatir la pate, au rouleau dans un premier temps. En fait de rouleau, c' était une bouteille vide qui en faisait office. Donner plusieurs tours. Il y avait un nombre précis dont je ne me souviens plus. Quand cette opération était terminée, la grande table de la cuisine était débarrassée de tout ce qui pouvait l' encombrer. Maman allait dans l' armoire-lingère prendre un grand drap de lit qu' elle étalait sur la table. Bien fariné sur toute sa surface le drap de lit. Là commençait l' opération la plus délicate : celle de l' étirage.
La pâte était étirée à la main, tout doucement et tout progressivement, jusqu' à recouvrir la totalité du drap... et donc de la table.
Fallait se mettre à deux pour faire ça et travailler en vis à vis. C' est ma grande soeur qui s'y collait et qui se faisait houspiller ce jour là plus que tous les autres jours de l' année réunis. Fallait tirer régulièrement, sans à-coup, tantôt vers la droite, tantôt vers la gauche. Si la pâte cassait, fallait mettre une "rustine".

La pâte étant bien étirée, on faisait fondre du beurre (le beurre fabriqué avec la crême du lait de nos vaches, évidemment) et on aspergeait généreusement toute la surface de la pâte avec ce beurre fondu. Et on repliait la pâte une fois, deux fois.... je ne sais plus combien de fois. Et chaque pliage, aspersion de beurre fondu.

Quand le pliage était terminé, on partageait le pâton en deux. Le premier morceau dans la tourtière, généreusement recouvert de sucre en morceaux et généreusement arrosée d' eau de vie de prunes (eau de vie faite avec nos prunes évidemment, par le bouilleur de cru du coin). On mettait le deuxième morceau de pâte par dessus et la préparation proprement dite était terminée.

Pendant tout ce temps là, la maison était en surchauffe. Au fur et à mesure de l' arrivée des membres de la famille pour le petit déjeuner, la table étant occupée, il fallait que chacun se débrouille pour trouver un coin où poser son bol ou son assiette! Ca n' allait pas sans plaintes et jérémiades. D' autant qu' il fallait aussi penser à préparer les autres plats du "festin" de midi.

Le pastis terminé ressemblait à peu près à ça :

le pastis de ma maman 400px-Tourtiere_Fin

Il restait à le faire cuire, dans une maison où il n' y avait que le feu de cheminée comme moyen de cuisson. Mes parents n' avaient pas les moyens de s' offrir une cuisinière à bois. Alors, comme il fallait qu' il cuise uniformément dessus et dessous, mon père avait fabriqué un couvercle en tôle pour la tourtière. Ma mère faisait beaucoup de braises dans la cheminée et elle recouvrait le couvercle de braises incandescentes qu' il fallait remplacer régulièrement au fur et à mesure qu' elles perdaient de la vigueur.

Ma mère perdait aussi en même temps un peu de patience et ça se terminait souvent dans les invectives, voire les larmes.

Mais quand les invités arrivaient, tout était rentré dans l' ordre et maman accueillait modestement les compliment que chacun lui faisait sur son repas en général et son pastis en particulier.

J' ai presque retrouvé avec les pastis d' Annick le goût de ceux de mon enfance. J' adore ça. Ma soeur, et même moi, avons essayé d' en faire avec de la pâte achetée mais ça n' a qucun rapport. Très décevant.

_________________
le pastis de ma maman 14tmphl

« La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. »
Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
clau
Les copains d'abord
Les copains d'abord
clau

Nombre de messages : 13788
Humeur : Adore rouspéter pour taquiner le forum
Date d'inscription : 14/07/2008

le pastis de ma maman Empty
MessageSujet: Re: le pastis de ma maman   le pastis de ma maman Icon_minitimeMar 21 Avr - 19:38

quelle belle leçon de vie, quelle courage elle avait ta maman. Bravo Ginette
Revenir en haut Aller en bas
ginette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
ginette

Nombre de messages : 71982
Humeur : une autre rouspéteuse-taquineuse
Date d'inscription : 11/07/2008

le pastis de ma maman Empty
MessageSujet: Re: le pastis de ma maman   le pastis de ma maman Icon_minitimeMar 21 Avr - 21:36

Oui Claudine. Je pense souvent à elle quand je vois les commodités par lesquelles nous sommes entourés, dans le domaine de la cuisine ou dans d' autres domaines.

Si mes parents entraient chez moi, ils me prendraient pour une richarde!

_________________
le pastis de ma maman 14tmphl

« La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. »
Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
mauricette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
mauricette

Nombre de messages : 54682
Date d'inscription : 24/07/2008

le pastis de ma maman Empty
MessageSujet: Re: le pastis de ma maman   le pastis de ma maman Icon_minitimeMar 21 Avr - 22:08

Ginette, nos maman faisaient des prodiges avec les moyens du bord de l'époque , c'était la guerre.
Et ta recette convient très bien dans ce chapitre des souvenirs d'enfance. Mais l'étirage de la pâte me fait aussi penser au strudel qui doit plutôt venir des pays de l'est.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le pastis de ma maman Empty
MessageSujet: Re: le pastis de ma maman   le pastis de ma maman Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
le pastis de ma maman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le pastis de ma maman
» [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman
» Bonne fête Maman ... chez Novalee
» Izanne / Éric Lenoir ("Maman tricote")
» maman au foyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entraide et de relation conviviale :: Pour ne pas oublier :: Recettes de nos ancêtres-
Sauter vers: