Entraide et de relation conviviale

Entraide et de relation conviviale
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion


Partagez
 

 ça s' est passé un 2 janvier

Aller en bas 
AuteurMessage
ginette
Les copains d'abord
Les copains d'abord
ginette

Nombre de messages : 71982
Humeur : une autre rouspéteuse-taquineuse
Date d'inscription : 11/07/2008

ça s' est passé un 2 janvier Empty
MessageSujet: ça s' est passé un 2 janvier   ça s' est passé un 2 janvier Icon_minitimeVen 2 Jan - 6:47

Citation :
1942 - 2 janvier

Jean Moulin parachuté en France
Après sa rencontre avec le général de Gaulle, Jean Moulin est parachuté en Provence, dans la nuit du 1er au 2 janvier, pour accomplir la lourde mission qu’on lui a confiée : unifier la résistance sous l’autorité du général de Gaulle. Il met à profit sa longue expérience administrative pour réorganiser la Résistance. Il mettra en place plusieurs services de communication et d’études après avoir fondé l’Armée secrète, dirigée par le général Delestraint.

Mémorial Jean Moulin :

ça s' est passé un 2 janvier Memori10



Sculpture de Courdier en hommage à Jean Moulin, située à l'entrée des Alpilles sur la route Nationale 538 qui relie Salon-de-Provence à Sénas tout près du lieu où le résistant fut parachuté.

_________________
ça s' est passé un 2 janvier 14tmphl

« La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. »
Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Lysiane
Les copains d'abord
Les copains d'abord
Lysiane

Nombre de messages : 5212
Humeur : J'essai d'être toujours a même !!
Date d'inscription : 10/08/2008

ça s' est passé un 2 janvier Empty
MessageSujet: Re: ça s' est passé un 2 janvier   ça s' est passé un 2 janvier Icon_minitimeVen 2 Jan - 18:10

Le 2 janvier 1812
Une médaille en sucre pour Delessert

Le 2 janvier 1812, le banquier Benjamin Delessert accueille Napoléon 1er dans sa fabrique de Passy où il produit du sucre de betterave.

Devant les ouvriers et son ministre de l'Intérieur Montalivet, l'empereur, séduit, épingle sur le champ sa propre croix de la Légion d'honneur sur la poitrine de l'entrepreneur ! Benjamin Delessert recevra plus tard le titre de baron d'Empire.

C'est que son procédé a un intérêt stratégique. Il offre à la France la possibilité de remplacer le sucre de canne, dont Napoléon ne veut plus à cause de la guerre contre l'Angleterre et du Blocus continental (interdiction de tout commerce avec les Anglais).

Betterave et canne à sucreLa betterave, originaire du Moyen-Orient, est cultivée depuis 2500 ans. Ses feuilles servent à l'alimentation du bétail et, de ses racines, on a longtemps extrait un miel végétal. Dès 1575, le grand agronome Olivier de Serres remarque sa forte teneur en sucre (jusqu'à 7%).

En 1747, un chimiste prussien, Andreas Sigismund Marggraf, réussit à en tirer du sucre cristallisé, à raison d'une once un quart de sucre pour une livre et demie de betterave.

En 1786, à l'instigation du roi Frédéric II, un pharmacien d'origine huguenote, Charles-François Achard, construit la première sucrerie à betterave à Kürnen-sur-Oder, en Silésie. Elle traite 70 kilos de betterave par jour selon le procédé de Marggraf. Mais l'entreprise tourne court.

Quand Napoléon éprouve la nécessité de remplacer le sucre des Antilles, les scientifiques français lui déconseillent le sucre de betterave. Le célèbre Parmentier recommande le sucre de raisin.

Mais l'empereur n'en offre pas moins cent mille arpents de terre à qui voudra cultiver la betterave. 32.000 hectares sont ensemencés dès 1811 !

Il subventionne par ailleurs les recherches des industriels à hauteur d'un million de francs. Il veut aller vite : un décret du 25 mars 1811 interdit purement et simplement le sucre de canne à partir du 11 janvier 1813.

Son obstination est récompensée par Benjamin Delessert (39 ans) qui travaillait depuis dix ans déjà sur le procédé de Marggraf avec un pharmacien de l'Académie des Sciences, Nicolas Deyeux.

Tirant parti de cette réussite, Napoléon 1er délivre 500 licences pour la fabrication du sucre de betterave. Ses encouragements ne sauveront pas l'Empire de la déconfiture mais auront des conséquences industrielles majeures.

Soutenue par une intense recherche agronomique, la betterave ne tardera pas à concurrencer avec succès la canne à sucre. En moins d'un siècle, le prix courant du sucre sera divisé par... 200 (de 15 francs à 7 centimes le kilo).

Banquier éclairé et philanthropeIssu d'une famille de soyeux lyonnais, Benjamin Delessert s'est formé en Grande-Bretagne, le pays le plus en avance de son époque, aux techniques industrielles (la machine à vapeur de Watt). Il a également suivi les cours du fondateur de l'économie politique, Adam Smith en personne.

En 1795, tandis que la France se remet avec peine des désordres de la Terreur, il crée un bureau de bienfaisance à Paris puis, en 1800, le premier «fourneau économique Rumford». C'est l'ancêtre des soupes populaires.

Mais cet infatigable entrepreneur, plutôt que de faire la charité aux travailleurs nécessiteux, préfère leur apporter un soutien actif et les aider à se prendre en charge, selon le principe que développera bien plus tard l'abbé Pierre !

En 1801, il crée la Société d'encouragement pour l'enseignement industriel et, l'année suivante, la Société philanthropique, dont le but est de promouvoir toutes inventions ou innovations sociales susceptibles d'aider les pauvres : création de dispensaires, patronage de sociétés de secours mutuels, etc.

Quelques années plus tard, séduit par l'idée de fabriquer du sucre à petit prix, il ouvre à Passy sa fabrique de sucre de betterave. En 1818, il couronne son oeuvre avec la création de la Caisse d'Épargne de Paris, la première d'une nombreuse progéniture.

BibliographieOn peut lire sur les aspects économiques de la Révolution et de l'Empire l'excellent essai de René Sédillot : Le coût de la Révolution française (Perrin, 1987). Sa lecture est aisée et il est truffé de renseignements en rapport avec notre époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://r.lila@free.fr
 
ça s' est passé un 2 janvier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ça s' est passé un 6 janvier
» ça s' est passé un 18 janvier
» ça s' est passé un 22 janvier
» ça s' est passé un 12 janvier
» J'ai passé une journée de dingue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entraide et de relation conviviale :: Et si on passait à la Culture :: Rappels historiques-
Sauter vers: